La méthode OKR (Objectives and Key Results)



Guidage vocal

La gestion par OKR La méthode OKR (Objectives and Key Results)

Publié le 18.02.2020 par Matthias Bucheli, Responsable du Competence Center Digital Commerce, Poste CH SA

Des équipes plus motivées, moins de charges administratives, une meilleure orientation sur les objectifs et une plus grande efficacité: utopique vous dites-vous ? Cependant, par un travail résolu sur la culture d’entreprise et sur la gestion, un tel résultat est possible. Pour cela, il est primordial de mettre en place un dialogue sur les buts à atteindre en définissant des «objectifs et résultats clés».

Négocier les objectifs de façon moderne, d’égal à égal

Les «Objectives and Key Results» (OKR) forment un cadre qui associe les diverses tâches des équipes et des collaborateurs aux perspectives et orientations stratégiques définies. Dans cette méthode, il est important de définir des buts objectivement mesurables et compréhensibles par toute l’équipe. Ils sont traduits en objectifs («Que voulez-vous réaliser?») et en résultats clés («Que devez-vous faire pour y parvenir?»).

Les résultats clés rendent compte alors des engagements opérationnels. Tous les trois mois, le degré de réalisation des OKR est évalué en équipe. Ensuite, les collaborateurs et les supérieurs définissent ensemble les OKR pour le trimestre suivant. Tous les membres de l’équipe fixent eux-mêmes les objectifs et les accordent entre eux ensemble; un processus guidé par les perspectives stratégiques et la situation à atteindre.

Les OKR donnent corps aux objectifs stratégiques

Ainsi, chaque membre de l’équipe se demande au moins une fois par mois à quel point son action aide à atteindre les objectifs fixés. Les tâches nécessaires sont définies précisément là où se trouve l’expertise, à savoir directement au niveau du collaborateur. Le rôle des supérieurs passe de celui de donneur de tâches à celui de leader inspirant. Il leur revient de s’assurer que chacun comprend et intègre les orientations stratégiques. Tous apportent alors leur expertise en toute transparence et soumettent les OKR à la discussion au sein du groupe. La qualité et l’efficacité des mesures s’en trouvent améliorées. L’autodétermination renforce la motivation. Une équipe ainsi organisée est plus efficace et plus performante.

Pour les environnements dynamiques

Évidemment, les OKR ne se prêtent pas à tous les environnements de travail. Ils conviennent particulièrement aux organisations spécialisées au sein desquelles les disciplines nécessaires se déploient de façon rapide et dynamique. Un service marketing en est un bon exemple. La communication marketing cross-média est de plus en plus dominée par le numérique et de nouveaux outils se développent à toute vitesse. Il y a à peine quelques années, les AdWords étaient la toute dernière tendance, nous parlons aujourd’hui de publicité programmatique et de marketing automatisé. Il est ainsi fort probable que la personne experte en communication digitale définisse des mesures plus adéquates et leur mise en place plus efficacement au sein de l’équipe que ne pourrait le faire le supérieur lui-même. Les OKR conviennent dans l’ensemble aux entreprises dont les secteurs se numérisent rapidement.

Une introduction commune et transparente est primordiale

L’introduction d’OKR, avec le degré de délégation au personnel plus important qui s’y rattache, doit être planifiée de façon réfléchie et réalisée progressivement. La direction doit, par exemple, communiquer au personnel la raison de l’introduction pour que les OKR ne soient pas vus comme des outils de contrôle et rejetés.

Si en revanche l’introduction et la conception se font en équipe, l’identification aux OKR est plus grande. «C’est le ton qui fait la musique», le plus important dans la gestion n’est pas ce qu’on fait, mais comment on le fait.

Les collaborateurs au sein des organisations modernes aspirent à être inspirés et à contribuer plus activement au succès de l’entreprise. Plus on leur donne de la marge de manœuvre, plus l’entreprise est performante. Lorsque les individus sont le premier des capitaux, ils doivent alors aussi pouvoir s’épanouir librement.

Jetez-vous à l’eau

Les responsables ne doivent pas craindre pour leur poste avec l’introduction des OKR. Les personnalités qui savent diriger et inspirer sont toujours recherchées. Peut-être même plus que jamais.

Matthias Bucheli

Mathias Bucheli dirige le Competence Center Digital Commerce de la Poste. Il répond de l’orientation stratégique et du développement de l’offre de la Poste pour le commerce digital.

((commentsAmount)) Commentaires

Il y avait une erreur lors de la demande.
  • (( comment.firstname )) (( comment.lastname )) (( comment.published )) (( comment.content ))

N’hésitez pas à nous contacter.

Vous souhaitez poser une question à nos experts ou avez besoin d’un conseil? Nous sommes là pour vous.

Veuillez nous contacter