Retours et durabilité – c’est possible?

Cube de bois avec symboles de durabilité

Cube de bois avec symboles de durabilité

Sondage auprès des commerçants en ligne 2022 Retours et durabilité – c’est possible?

Publié le 06.12.2022 par Alexis Chappatte, consultant en commerce numérique à la Poste

Recyclage, emballages écologiques: l’e-commerce s’est emparé de ces thèmes depuis longtemps. De même, de plus en plus d’entreprises s’efforcent d’adopter des modes de production plus durables. Une démarche spontanée de la part des boutiques en ligne, qui vise aussi à répondre aux exigences des clients.

E-commerce et commerce stationnaire

L’e-commerce génère des émissions, tant dans la distribution des colis qu’au niveau de la grande quantité de matériaux d’emballage utilisée. Les retours sont souvent perçus comme particulièrement problématiques dans un contexte de durabilité, et il est vrai qu’ils ont des effets négatifs, notamment sur le plan des émissions de CO2. Toutefois, le bilan écologique de l’e-commerce est meilleur que celui du commerce stationnaire. Dans une méta-étude, la société Logistics Advisory Experts GmbH a comparé leurs impacts respectifs sur le climat et il s’avère que, dans bien des cas, l’e-commerce a beaucoup moins d’effets néfastes sur l’environnement que son pendant stationnaire. Les déplacements individuels vers les magasins physiques, notamment, génèrent énormément d’émissions de CO2. En outre, les locaux de vente sont plus polluants que les infrastructures de la vente à distance.

On manquerait aussi de discernement en condamnant en bloc les retours du point de vue de la durabilité car ils font partie intégrante de l’e-commerce. L’alternative consistant à faire ses emplettes dans les commerces stationnaires génère bien souvent beaucoup plus d’émissions.

La durabilité: une attente des consommateurs

La durabilité est devenue un facteur d’hygiène et correspond à un besoin croissant de la clientèle actuelle, qui est plus critique et mieux informée. C’est aussi ce qui ressort des résultats du Baromètre 2022, puisque 77% des personnes interrogées ont indiqué souhaiter connaître l’origine des produits. Il est donc recommandé aux entreprises de produire et de distribuer des marchandises aussi écologiques que possible et de les expédier de la manière la plus respectueuse de l’environnement. Une boutique en ligne peut ainsi désigner spécifiquement les produits durables et faire en sorte que la clientèle les repère directement grâce à des filtres.

C’est l’occasion pour l’e-commerce de rendre l’économie plus écologique. Ce faisant, il lui faut aussi adopter la devise «Moins, c’est plus», avec des envois permettant de compenser les émissions de CO2, des emballages respectueux de l’environnement et une réduction des retours. Les produits durables se caractérisent d’abord par un emballage d’une conception appropriée, ce qui permet non seulement réduire les émissions de CO2 mais aussi d’afficher sa conscience environnementale et d’attirer l’attention de nouveaux groupes cibles sensibles à cet argument.

Retours et durabilité

Comment concilier durabilité et retours? Il faudrait choisir des matériaux d’emballage écologiques pour minimiser les effets néfastes. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que le transport des retours génère aussi des émissions, tout comme le fait de détruire des produits retournés.

Penser aux options d’expédition durables

Par rapport au commerce stationnaire, l’e-commerce présente l’avantage de réduire l’impact négatif des trajets en voiture sur l’environnement. Des emballages respectueux de l’environnement peuvent aussi contribuer au développement durable. Mais l’expédition a aussi un devoir à remplir concernant la réduction des gaz à effet de serre.

Nombre d’entreprises logistiques proposent un mode d’expédition permettant de compenser les émissions de CO2. La Poste en fait partie et assure la distribution de chaque colis en compensant les émissions de CO2. La réutilisation de cartons d’emballage permet aussi de réduire les coûts environnementaux.

Transport des retours

Outre l’emballage, le transport des retours nuit aussi à l’environnement. Dans bon nombre de cas, cela n’est toutefois pas si néfaste car des trajets logistiques déjà en place peuvent être mis à profit: le véhicule de livraison qui récupère les colis à expédier peut, par exemple, rapporter les envois en retour aux commerçants.

Pour les entreprises, les solutions logistiques et les modes d’emballage durables revêtent une importance croissante car plus le marché du commerce en ligne se développe, plus l’impact sur l’environnement et les critiques de l’e-commerce augmentent. Il sera intéressant de voir quelles innovations s’imposeront à long terme pour inscrire l’expérience d’achat dans une approche plus écologique à l’avenir.

Partager sur

Alexis Chappatte, Digital Commerce Consultant, Post CH AG

Alexis Chappatte, consultant Digital Commerce chez Poste CH SA, possède une expérience de longue date dans le conseil et la mise en œuvre de projets de transformation numérique pour une clientèle allant des PME à l’administration publique. Il aide celle-ci à développer une stratégie numérique durable qui tient compte des nouvelles habitudes de consommation et des attentes de leurs clients finaux.

Portrait Alexis Chappatte

((commentsAmount)) Commentaires

Il y avait une erreur lors de la demande.
  • (( comment.firstname )) (( comment.lastname )) (( comment.published )) (( comment.content ))

N’hésitez pas à nous contacter.

Vous souhaitez poser une question à nos experts ou avez besoin d’un conseil? Nous sommes là pour vous.

Veuillez nous contacter