Pourquoi les détaillants devraient avoir un système PIM



Guidage vocal

Informations sur les produits Pourquoi les détaillants devraient avoir un système PIM

Publié le 24.03.2021 par Stephan Lamprecht, journaliste

Les données sur les produits jouent un rôle clé dans la vente en ligne. Cependant, de nombreuses entreprises ne s’occupent de cette base commerciale que de façon superficielle. Un système de gestion des informations produit (PIM) rationalise les processus internes et peut même réduire le taux de retour et augmenter la satisfaction de la clientèle.

Les stratégies multicanaux, le triomphe des marchés et un nombre croissant de points de contact (numériques) avec la clientèle: pour les entreprises de détail et les fabricants de marques, les affaires deviennent de plus en plus complexes et aussi fragmentées. Les données sur les produits vendus constituent ici une matière première importante, nécessaire dans chaque canal et dans de nombreux processus.

Les données sur les produits constituent la base de la présentation des marchandises sur les places de marché et dans les boutiques, mais elles sont également nécessaires pour la création de publications sur les médias et réseaux sociaux.

Les prestataires de services et les agences dépendent de ces informations pour produire du matériel publicitaire.

Réfléchir à la gestion efficace de ces informations est pertinent d’un point de vue commercial.

Défis typiques en matière d’informations sur les produits

Les informations sur un produit comprennent généralement la description de l’article, des données sur les dimensions, les couleurs, le poids et le matériel, le code EAN ou SKU, ainsi que des images du produit et tout document supplémentaire (instructions d’utilisation ou de montage, certificats).

Toutes ces informations sont requises à différents endroits. Tout d’abord, bien sûr, il convient de nommer la boutique et les pages d’articles sur une place de marché. Mais les défis commencent déjà là. Car les moteurs de recherche de prix, les places de marché et les systèmes de boutiques nécessitent ces informations dans différents formats ou ordres. La gestion manuelle des données peut rapidement mobiliser d’importantes ressources en personnel.

La complexité de la gestion des données augmente avec le nombre de canaux alimentés par l’entreprise et s’accroît lorsque des traductions sont nécessaires. Souvent, différentes informations sur un produit sont disponibles à différents endroits dans l’entreprise. L’assistance dispose de données techniques sur les produits et de modes d’emploi, le marketing dispose d’images qui ne sont pas disponibles pour la vente ou vice versa. On perd donc beaucoup de temps dans beaucoup d’endroits à compiler des informations sur les produits si l’on veut les transmettre dans le cadre de projets.

En raison de processus peu clairs et d’informations stockées de manière décentralisée, des confusions peuvent rapidement survenir. La description d’un article n’est pas dans la bonne langue, l’illustration ne correspond pas au produit ou la description fait référence à une version ou une variante précédente.

Un PIM offre une solution aux problèmes

Dans un PIM (gestion de l’information produit), toutes ces données et informations, les actifs, sont collectées de manière structurée. Les masques de saisie et les processus stockés évitent que des informations essentielles ne soient oubliées ou ne doivent être obtenues fastidieusement lorsqu’elles sont requises. Il n’est pas nécessaire de recueillir des images ou des vidéos auprès d’autres sources ou d’autres services. Toutes les informations sur un produit sont ainsi centralisées.

Un énorme avantage dans le travail quotidien. Les informations manquantes sont immédiatement reconnues et l’échange d’informations et de données avec les partenaires externes et internes est simplifié. Pour autant que les filtres d’exportation appropriés soient appliqués, les informations sur les produits peuvent être générées dans le format exact que le système de boutique ou le fournisseur de la place de marché attend. Les briefings pour les agences sont simplifiés et les demandes de renseignements sur le contenu des médias sont réduites.

Les données de base des produits ne doivent pas nécessairement être saisies à nouveau, les informations brutes peuvent également être tirées d’un système de gestion des marchandises. Ou alors le système de gestion des marchandises est alimenté par une partie des informations provenant du PIM. Afin d’éviter les redondances et les erreurs, la seule décision à prendre est celle de savoir quel système devrait se voir attribuer la souveraineté sur ces données de base.

Le PIM peut également se charger de la collecte centralisée des informations fournies par les fabricants et les fournisseurs sur un produit, qui peuvent ensuite être enrichies de ses propres photos de produits ou de données supplémentaires.

Plus de satisfaction, moins de retours – grâce à des données précises sur les produits

L’examen des commentaires des clients sur les places de marchés montre que les descriptions de produits ont une forte influence sur la satisfaction de la clientèle et, en même temps, sur le taux de retour. Souvent, les commentaires qui apparaissent dans les mauvaises critiques d’un produit ou d’un détaillant indiquent que le produit livré ne correspond malheureusement pas à la photo. Ou bien qu’un accessoire figurait dans la description, mais n’était pas compris dans la livraison de l’article.

Souvent, les marchandises sont retournées ou mal notées parce que des informations importantes étaient simplement manquantes ou ne correspondaient pas à la réalité (par exemple, les dimensions, la composition, etc.).

Les informations sur les produits constituent la base de la décision d’achat du client. Si ces informations sont correctes et suffisamment détaillées, c’est-à-dire si les marchandises correspondent à la description, cela augmente la satisfaction et réduit le risque que le client soit déçu.

Et le PIM s’occupe des données correctes et complètes sur les produits.

Partager sur

Stephan Lamprecht, journaliste

En sa qualité de journaliste et de consultant, Stephan Lamprecht suit de près depuis deux décennies déjà les activités liées à l’e-commerce en Allemagne, en Autriche et en Suisse.

((commentsAmount)) Commentaires

Il y avait une erreur lors de la demande.
  • (( comment.firstname )) (( comment.lastname )) (( comment.published )) (( comment.content ))

N’hésitez pas à nous contacter.

Vous souhaitez poser une question à nos experts ou avez besoin d’un conseil? Nous sommes là pour vous.

Veuillez nous contacter